Vin blanc et mets

Chaque individu a un goût et des habitudes qui lui sont propres, différentes façons de préparation à base du vin blanc sont donc immenses. Le choix de poissons est beaucoup plus vaste que celui de viandes. Certains recherchent la convivialité lors d’un repas, d’autres ne veulent que des produits frais, certains sont très sensibles aux sels, aux épices ou aux graisses, d’autres ne supportent pas le goût des fromages ou des abats.

Le mélange du vin blanc avec du saumon et du thon

Une fois que le type de vin à choisir, il faut décider quel vin en particulier vous allez utiliser. Plus les arômes du poisson sont fins et légers, plus il faut choisir un vin frais et léger (choix du vin blanc). Et plus le poisson affiche des arômes prononcés, plus le rouge qui l’accompagnera devra être puissant. L’important est d’ailleurs moins la couleur que l’équilibre aromatique. L’accompagnement des vins mousseux ou les vins blancs est également très bien avec le poisson. Les choses deviennent un peu plus compliquées avec le saumon et le thon. Le vin blanc est léger avec le saumon, en veillant à ce que les lèvres soient toujours parfaitement propres pour éviter qu’une désagréable odeur de poisson ne reste sur les bords du verre et ne gâte les arômes. Et pour accompagner le thon, le choix du vin rouge est en général plus ou moins puissant en fonction du degré de cuisson. Plus le poisson est cuit, plus le vin sera puissant. Les vins blancs constituent alors une alternative intéressante dans la préparation du thon.

Association des vins blancs frais avec les moules

Il faut éviter de servir des vins élevés avec les moules. Le choix des moules (soit crus ou frais) est parfait pour son mariage avec le vin blanc lors de son arrangement. Il est possible de servir des vins blancs plus amples ou frais pendant un certain temps, dans la cave, avec des crustacés. Mais ils doivent présenter une bonne acidité, pour éviter toute lourdeur. Si vous souhaitez utiliser un peu de vin pour la cuisson, vous devez veiller à ce qu’il ne tache pas les poissons blancs, s’il s’agit de rouges. Même si cela ne change pas grand-chose du point de vue gustatif, il convient de l’éviter pour des raisons esthétiques. Une température trop fraîche masque les arômes, fait ressortir l’acidité, durcit les tanins du vin rouge, diminue l’impression de gras. Une température trop élevée alourdit le vin, augmente la sensation d’alcool, diminue la sensation d’acidité.

Le raisin se transforme en vin sous l’action des levures de fermentation dont le rôle est de donner un goût de qualité au vin produit. Grâce aux levures, la quasi-totalité des sucres présents dans la baie est transformée en alcool. Donc, le principe de la fermentation alcoolique du vin blanc est la priorité d’un producteur du vin. Elle dégage le gaz carbonique et enclenche la formation d’alcool, sous l’action de champignons qui permettent la formation du vin. Ces levures produisent donc de l’alcool à partir des sucres qui se trouvaient dans le raisin.

Articles connexes