Comment obtient-on du vin pétillant ?

Pour réaliser du vin à bulles, on doit respecter des procédés spécifiques. 6 méthodes sont utilisables pour élaborer les meilleurs vins à bulles. Qu’elles soient traditionnelles ou modernes, ces méthodes ont toujours été utilisées pour pouvoir obtenir le meilleur résultat et cela pour le plaisir des plus gourmands.

Les méthodes les plus utilisées sur le marché

La méthode champenoise est parmi les méthodes les plus populaires et les plus anciennes de toutes. Ce nom est inspiré de la création de son inventeur : Dom Pérignon. Deux fermentations composent cette méthode. La première fermentation consiste à obtenir « les vins clairs » qui sont des vins à faible degré avec une forte teneur en acidité. Cette fermentation se fait en tonneau ou en cuve. La deuxième fermentation se fait en bouteille fermée. Elle consiste à ne laisser aucun gaz s’échapper de la bouteille pour le laisser se dissoudre en partie dans le vin. Il est à noter que la fameuse marque Le Champagne est obtenue à partir de cette méthode « traditionnelle ».

Une méthode qui est semblable à la méthode champenoise est la méthode par transfert. C’est pendant le dégorgement que cette méthode se diffère de la première. La commercialisation du vin se fait dans une autre bouteille différente de celle qui a été utilisée lors de la deuxième fermentation. La plupart des vins produits en Australie utilisent cette manière de faire. Une autre méthode qui se ressemble aux deux précédentes est la Cuve Close. Aussi appelée méthode Charmat, elle se déroule également en deux procédés. Par contre pour la deuxième fermentation, elle se passe dans une cuve. Les vins ne sont embouteillés qu’à la fin du procédé.

D’autres méthodes encore plus « pétillantes »

Il y a deux méthodes qui sont différentes, mais qui peuvent se faire en un seul procédé : la méthode ancestrale et la méthode d’Asti. Ces deux méthodes commencent en milieu ouvert et s’achèvent en milieu clos. Au lieu de booster la teneur en alcool, celle-ci est limitée à environ 10° puisque la pression et le froid arrêtent l’action des levures. Aussi, le sucre ne devient pas en totalité de l’alcool et donc, il reste du sucre dans le vin.

La méthode de gazéification est un procédé qui n’est pas semblable à la manière, disons « conventionnelle ». Dans la majorité des cas, les bulles sont isolées dans la bouteille ou dans la cuve pour se fondre dans le liquide. La méthode de gazéification consiste à injecter de manière artificielle le gaz carbonique dans le vin. Cette méthode peut se faire de diverses façons et avec la technologie d’aujourd’hui, tout le monde peut le faire chez soi.

Enfin, il y a une méthode purement russe qui s’appelle la méthode continue. Cependant, cette méthode est la plus rare sur le marché et il est presque impossible de trouver ce genre de produit sur le marché.

Ces 6 méthodes sont les principales méthodes utilisées pour obtenir les vins prestigieux les plus consommés sur vos tables.

Articles connexes